L'Aube

et ses villages


Localisation et histoire des villages

ACCEUIL AUBE

Arrembécourt

Bailly le Franc

Chassericourt

Chavanges
Hampigny
Pars les Chavanges
Précy Notre Dame
St Léger sous Margerie
Troyes

 


Hôtel de Vauluisant

 

Rue Kléber

 

Rue Kléber

 

Manifestation des Vignerons du 9 Avril 1911

 

Rue Emile Zola

 

Place de la Bonneterie

 

Un Bras de Seine à Jaillard

 

La Rive Gauche du Canal de la Haute Seine

Troyes

 

À partir du XVIe  siècle commence la période de la bonneterie qui a duré jusqu'aux années 1960 . Le 24 mai 1524 , un nouvel incendie éclate au cur de la ville médiévale. Le principal quartier de la ville, une vingtaine de rues, des milliers de maisons et plusieurs monuments historiques et religieux sont détruits.

Fortifications en 1540

Le 3 mars 1564 , Charles IX passe dans la ville lors de son tour de France royal , accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le duc d'Anjou , Henri de Navarre , les cardinaux de Bourbon et de Lorraine . Lors de son voyage, le roi soumet dans un édit royal du 29 mars les ports de Saint-Nazaire et du Croisic au siège royal de Guérande et signe le 11 avril un traité de paix avec la reine Élisabeth I d'Angleterre en la Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Ce traité permet à Calais de redevenir définitivement française.

Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

 

À la suite de la Saint-Barthélemy (du 27 août au 4 septembre 1572 ), plusieurs dizaines de protestants furent massacrés à Troyes.

 

Après la Journée des barricades , (jeudi 12 mai 1588 ) qui voit l'occupation de la ville de Paris (13 mai), les Guise veulent prendre la ville. Henri III enjoint aux Troyens de ne pas recevoir le cardinal de Guise . Grâce à un ligueur, Denis Latrecey, l'ecclésiastique fait cependant son entrée, par la porte de Croncels et se rend à l'évêché. Le maire Jean Daubeterre le reçoit. Le lieutenant général du bailliage, Eustache de Mesgrigny, est chassé, avec d'autres, dont des chanoines resté fidèles au roi. Ils trouvent refuge à Châlons-en-Champagne , restée fidèle au roi, ville où se trouve Joachim de Dinteville. Le cardinal de Guise fait démissionner les conseillers de Troyes. Le 11 juin 1588, le favori et trésorier du cardinal de Guise, Nicolas de Hault est choisi comme maire par l'assemblée générale (il le reste jusqu'en 1592 ). Le 17 juin, de nouveaux conseillers sont élus par une assemblée générale. Parmi eux figure le traître Denis Latrecey. Le 20 juin, la ville envoie des délégués dans la capitale pour jurer fidélité à la Ligue . Le 19 août, la ville s'engage à respecter l'Union qui vient d'être scellée entre le parti des Guises et Henri III . En octobre des députés troyens sont envoyés à Blois aux États généraux.

Troyes en 1643

Les foires de Troyes ont été interdites durant le xviii e  siècle. Puis finalement, en 1694 , elles y sont de nouveau autorisées.

Les premiers métiers de la bonneterie font leur apparition à Troyes en 1745 grâce à l'apparition du métier à tricoter les bas (invité par William Lee en 1589 ) et la création des premières manufactures. En 1770 , Troyes compte 40 bonnetiers, la ville devient alors la capitale de la bonneterie.

En 1789 , alors que la ville se trouve au cur de la Révolution française , le maire Claude Huez est assassiné après avoir été accusé à tort d'avoir voulu empoisonner le peuple.

Napoléon Bonaparte a fait plusieurs passages dans la ville en 1805 et 1814 lors de sa campagne de France.

 

Situation


Agrandir le plan

 

Haut de page

 

Début

Fin

de BRIENNE

1430

1430

DROUIN

1774

1774

GEORGE

1690

1743

de LA ROTHIÈRE

1685

1743

MOULINS

1650

1705

POULET

1685

1774

SYBILLE

1680

1774

 


 

Panorama, Pris de la Madeleine

Rue Champeaux

 

La Cathédrale-Sortie de Messe

 

Rue des Chats

 

Rue Urbain IV

 

Rue des Cailles

 

Vieux Clocher de St-Jean

 

Place de la Préfecture - Inodations du 22 Janvier 1910