La Haute-Marne

et ses villages


Localisation et histoire des villages

ACCEUIL HAUTE-MARNE

Bourmont

Brainville-sur-Meuse

Céffonds

Flancourt ; La Grève

Châteauvillain

Clinchamp
Créancey
Dancevoir
Droyes
Frampas
Graffigny-Chemin
Hâcourt
Harréville-les-Chanteurs
Huilliécourt
Illoud
Laferté-sur-Aube
Latrecey
Longchamp
Longeville-sur-la-Laines
Louze
Malincourt-les-Graffigny
Montier-en-Der
Nijon
Ormoy-sur-Aube
Ozières
Planrupt
Puellemontier
Robert-Magny
Roche-sur-Marne
Saint-Thiébaut
Silvarouvres
Voillecomte

 


L'Eglise et la Mairie

Intérieur de l'Eglise

Silvarouvres

Vue Générale

 

En 2011, la commune comptait 47 habitants.

SILVAROUVRE , commune du canton de Châteauvillain, sur la rive droite de l'aube et sur la route départementale n°6, à 31 kilomètres de Chaumont. Son territoire a 1941 hectares d'étendue.

Ecarts: la Bergerie , la ferme de Feins et l'auberge sur la route.

Entrée du Village en venant de Laferté

Population 414 habitants, qui possèdent 247 hectares de bois.

L'église, dédiée à S.Félix et S.Augebert, a un desservant.

L'Eglise

En 1789, cette paroisse, de la généralité de Châlons, élection de Bar-sur-Aube, ressortissait du baillage et de la prévôté de Chaumont.

La seigneurie était réunie au duché pairie de Châteauvillain, comme dépendance de Laferté.

La cure, du diocèse de Langres, doyenné de Châteauvillain, était à la collation de l'abbé de Saint-Claude ainsi que le prieuré de Saint-Félix.

Le Vieux Moulin

Les légendaires nous apprenent que vers l'an 630, quatre saints personnages, originaires d'Angleterre, Félix, Augebert, Fabien et Silvien, furent martyrisés dans la forêt qui est près de Silvarouvre. Ils revenaient de Rome. Est-ce du sang des martyrs que la contrée a pris son nom ? Tout porte à le croire.

Toutefois la commune, dont aucune charte ne fait mention avant le XIIe siècle, n'a pris naissance que vers le milieu du XI e siècle, d'un prieuré fondé en l'honneur de S.Félix, par le comte du Barsuraubois, Simon de Valois. Ce qui prouve que le territoire n'avait pas d'église avant cette fondation, c'est qu'on avait transporté à Sexfontaine les corps de quatre martyrs.

Par une charte de 1149, le comte de Champagne, Henri I, confirma à l'abbaye de Saint-Claude, la possession du prieuré de Silvarouvre avec toutes ses dépendances ( cum alrio et hominibus sais et justicia curum et furnum ejusdem villoe banalem et usuaria).

La même charte accorde la liberté des mariages entre les hommes du prieur et ceux du comte.

Le Pont

Silvarouvre, Silvarubra , qu'on traduit quelquefois dans les titres français du XIIIe siècle par Boisrouvre , relevait anciennement de la châtellerie de Laferté-sur-Aube.

Le seigneur dominant fut pendant longtemps celui de Dinteville qui y avait toute justice et partageait les amendes, les épaves, les confiscations ainsi que les droits honorifiques avec le seigneur de Laferté ; puis ce dernier réunit toutes les parties de la seigneurie qui suivit, au XVIIIe siècle, le sort de Laferté.

Texte tiré de La Haute-Marne ancienne et moderne,

Dictionnaire de Emile JOLIBOIS paru en 1858

L'Entrée du Pays - La Grande Rue

 


Agrandir le plan

Visitez ce site : silvarouvres.pagesperso-orange.fr/index.html

Haut de Page

 

 

Début

Fin

BREVOT

1660

1726

JACQUINOT

1680

1680

LEAL

1706

1732

LEHAL

1660

1732

 


Autres Cartes

Vue Générale

Vue Générale-Le Pont

Vieux Moulin

La Chute du Vieux Moulin et le Lavoir

Rue du Vieux Moulin

Les Quatre Chemins

Les Quatre Chemins